Showroomdummies #2

Générique

Mise en scène, chorégraphie et scénographie Etienne Bideau-Rey & Gisèle Vienne
Musique originale et interprétation live Peter Rehberg à l’exception de la chanson créée et interprétée par Tujiko Noriko sur une musique revisitée par KTL (Stephen O’Malley et Peter Rehberg)
Lumière Patrick Riou
Stylisme et conception des costumes José Enrique Ona Selfa
Maquillage Rebecca Flores
Créé en collaboration avec, et interprété par Jonathan Capdevielle, Gaël Depauw, Guillaume Marie, Anne Mousselet, Anja Röttgerkamp & Tujiko Noriko
Distribution d’origine (2001) Olivier Balzarini, Jonathan Capdevielle, Ugo Dehaes, Yves-Noël Genod, Marie Caroline Hominal, Hélène Iratchet, Peter Rehberg, Patrick Riou et Noriko Tujiko
Avec l’accompagnement technique du  Quartz Scène nationale Brest
Réalisation des costumes Marino Marchand
Admistration & diffusion Bureau Cassiopée
Remerciements à Walter Lecompte (fourreur) et la Ganterie Causse

Partenaires

Production déléguée DACM

 

Création 2001
Coproduction Bonlieu Scène nationale Annecy dans le cadre de la Banane Bleue soutenu par la Région Rhône-Alpes & Le Cargo – Maison de la culture de Grenoble
Avec le soutien du Centre Chorégraphique National de Grenoble dans le cadre de l’accueil-studio 2001, Ministère de la Culture – DRAC Rhône-Alpes, Institut International de la Marionnette, Brise Glace de Grenoble, Fondation Marcel Bleustein-Blanchet, Fondation de France & Union Européenne – programme européen pour la jeunesse
Avec le soutien de la Ville de Grenoble & du Conseil Général de l’Isère

 

Recréation 2009
Coproduction Le Quartz Scène nationale Brest (Gisèle Vienne est artiste associée de 2007 à 2011)
Avec le soutien du Parc National de la Villette pour la mise à disposition d’un studio

Présentation

Showroomdummies est le témoin des débuts de la création de notre langage artistique. Il s’agit pour nous de travailler la matière qui caractérise le spectacle vivant dont l’une des particularités même est sa constante réécriture plus ou moins importante au fil des représentations, et de nous intéresser au processus même de la réécriture.
Sa réécriture engendre un processus de création particulier, où des éléments cruciaux de notre travail, qui sont apparus avec la création de 2001, sont confrontés et développés avec des sujets et modes de travail qui sont apparus durant les années de création qui nous séparent de cette pièce.
De l’inertie au désordre, dérèglement d’une mécanique.
Showroomdummies est un travail sur la frontière entre l’animé et l’inanimé ainsi que le rapport entre le vivant et sa représentation. Il nous importe, avec cette pièce, de mettre en avant le désordre que peut créer un corps vivant à la frontière de l’inanimé, et la passion qu’il peut engendrer par sa simple et unique présence, immobile et provocante.
En s’appuyant sur le caractère de Wanda von Dunajew du texte de L. von Sacher-Masoch, La Vénus à la Fourrure, nous nous intéressons à cet érotisme inquiétant qui peut émerger de l’apparence et de l’immobilité.
La gestuelle est principalement régie par la dynamique née du désordre que suscitent l’érotisme et la répulsion face à l’inertie. L’inertie de la figure représentée par Wanda von Dunajew se manifeste, entre autres, par son caractère glacial. Il émane de sa figure une ambiguïté troublante de par la proximité qu’elle entretient à la fois avec le mannequin et la mort. Cette figure perturbe et subit son environnement, elle est manipulée de son propre gré par son amant metteur en scène, tout en jouant le rôle de la manipulatrice.
C’est par un travail plus particulièrement plastique et gestuel que nous nous interrogeons sur la singularité du rapport entre l’existence d¹une image et celle d’êtres réels.
La dramaturgie est développée à partir de l’image, la gestuelle du danseur, celle de l’acteur et celle du mannequin, avec ce qui les oppose sans les confondre, en permettant leur rencontre.
Par la chorégraphie, le corps stylisé peut s’éloigner du corps quotidien et se rapprocher du corps imaginé, représenté et donc du corps artificiel. Ainsi la chorégraphie de Showroomdummies associe danseurs et mannequins dans un langage commun.

Historical

Presse